Concerto Perkins

Une création musicale pour machines à écrire en braille : le documentaire

« Prêts ? Ça tourne ! »
Faire de la vidéo avec un groupe de collégiens dont la moitié sont déficients visuels, oui c’est possible et bien sûr cela a du sens. Comme tous les adolescents, les jeunes mal-voyants passent du temps sur YouTube et les vidéos des réseaux sociaux.

Dans le cadre d’un projet d’éducation aux médias, huit collégiens ont participé à la réalisation d’un documentaire sur une création artistique unique : un concerto pour ensemble instrumental, bandes magnétiques, récitant et machines Perkins.

« Tu sais, une machine Perkins, normalement c’est pas pour faire de la musique. Moi ça me sert à écrire en braille parce que je suis déficient visuel et que je ne lis pas en noir comme les voyants. » (Fadi, 9 ans).

Une machine Perkins est une machine à écrire en braille. Prévue pour embosser les points en relief qui forment les caractères braille, elle est ici utilisée comme instrument de percussions dans une œuvre du compositeur François Rossé, Behind the Last Tree on Earth.

 

 

Les Perkins sont « jouées » par une dizaine d’élèves non-voyants de l’école élémentaire Ferdinand Buisson (Grenoble), âgés de 4 à 12 ans. Les autres parties orchestrales sont interprétées par des élèves et professeurs du Conservatoire et par le compositeur, improvisant au piano.

L’équipe de tournage s’est bien sûr partagé les rôles : écriture, caméra, son, interviews, rédaction et enregistrement des commentaires.

 Concert et coordination du documentaire ont été organisés par l’association VOIR-Visual Organization for an International Rehabilitation

Créée en 2016, l’association VOIR œuvre pour le bien être des personnes déficientes visuelles. Elle porte des projets et des actions concernant la déficience et les troubles visuels en France et dans le monde. Elle assure l’entretien et la réparation des machines Perkins en France.